ITIE: Améliorer la participation de la société civile (12/02/15)

Améliorer la participation de la société civile grâce à une meilleure gouvernance multipartite

Un des éléments clés de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives qui a été justement salué a été sa nature tripartite, quand les sociétés, les gouvernements et la société civile travaillent ensemble pour sa mise en œuvre. En effet, l’ITIE a créé, dans de nombreux pays, un espace précieux pour que la société civile contribue à la gestion des ressources naturelles. Un des principaux mécanismes grâce auquel cette nature tripartite — et l’implication de la société civile — s’exerce, est celui des groupes multipartites au niveau national, qui sont responsables de la mise en œuvre de l’ITIE au niveau national. Mais ces groupes multipartites fonctionnent-ils d’une manière qui permet une véritable participation de chaque partie prenante ? Sont-ils crédibles, transparents, efficaces et favorisent-ils la collaboration ? Une étude, rendue possible par PCQVP mais menée indépendamment par l’Institut pour l’intégrité des initiatives multipartites (MSI Integrity), a révélé certaines tendances déconcertantes — cette évaluation conclue qu’il y a d’importantes défaillances dans la gouvernance interne de nombreux groupes multipartites. De telles insuffisances au niveau de la gouvernance interne ont dans certains cas eu pour résultat la paralysie des groupes multipartites, une participation moins réelle et moins efficace de la société civile et pourraient nuire à la crédibilité même de l’initiative.

Dans ce document nous mettons en évidence les principales conclusions du rapport par MSI Integrity et nous présentons nos recommandations pour améliorer la gouvernance des GMP de l’ITIE.

css.php