Appétit pour la transparence en Australie

novembre 23, 2015

Photo: PWYP Australia/Jessie Cato

Depuis la formation de Publish What You Pay Australie en 2011, l’Australie a eu quatre premiers ministres, y compris celui qui est revenu pour un deuxième mandat infructueux. Pour les militants, ce paysage politique en constante évolution a été difficile. Cependant, il y a beaucoup d’espoir dans que la stabilité est de retour, et avec elle, un appétit pour la réforme. L’Australie est actuellement au milieu de certaines des plus grandes conversations de transparence et de lutte contre la corruption que nous avons eu en tant que pays. Malheureusement ceux-ci se sont traduits qu’en changements tangibles minimes. L’Australie n’a toujours pas de loi sur la divulgation obligatoire, et suite à un pilote de l’ITIE, n’a pas fait de nouvelles mesures pour la mise en œuvre de ses normes.

Il est dans ce contexte que PCQVP Australie a préconisé de veiller à ce que le gouvernement australien comprend que la divulgation obligatoire et la mise en œuvre de l’ITIE sont une partie intégrante de toute politique ou de modifications législatives visant à accroître la transparence et la lutte contre la corruption. Pour ce faire, l’Australie PCQVP a été rejoint dans sa campagne par une visite de PCQVP Secrétariat international de plaidoyer de la direction, James Royston. James et moi avons récemment passé une semaine de voyage en Australie à engager avec le secteur privé et les membres de la politique la société civile.

Nous avons commencé en Australie la capitale, Canberra, où nous avons passé une journée trépidante, mais productive attraper des députés entre les séances. Nous avons pu rencontrer des représentants du gouvernement et de l’opposition, et aussi des Verts australiens, qui ont actuellement un projet de loi émanant des députés au Sénat sur la divulgation obligatoire. Il a été encourageant de voir combien de gens étaient intéressés à nous rencontrer et en apprendre davantage sur la façon dont la divulgation obligatoire avait été mis en œuvre dans l’UE et comment cela pourrait être reproduit ici. Le changement ne se produira pas du jour au lendemain, mais la volonté politique d’avoir ces conversations est revenue à Canberra et PCQVP Australie a fait savoir très clairement que nous sommes prêts et disposés à soutenir le gouvernement dans son travail se déplaçant vers la transparence.

Voler de l’autre côté du pays, nous avons passé une journée à Perth, où parmi les réunions avec les gouvernement de l’État, les African Minerals australiens et Energy Group (AAMEG) et membres de la coalition, nous avons organisé une table ronde à BHP Billiton. En présence de représentants actuels et anciens d’organisations, y compris BHP Billiton, Sud 32, Paladin et KPMG, une conversation robuste et respectueux a eu sur la façon dont la divulgation obligatoire pourrait travailler en Australie.

Surtout, nous avons également passé du temps en réunion de Canberra, Perth, Melbourne et Sydney avec nos membres de la coalition. PCQVP Australie a la chance d’être soutenu par une coalition de certaines ONG de campagne les plus actifs de l’Australie. L’Australie est géographiquement un grand pays, et réunions face à face peut souvent être difficile à organiser, il était donc important que beaucoup de membres ont fait un effort pour nous rencontrer.

Bien que ce fut un voyage occupé et un avec fraîcheur et la météo exceptionnellement humide, ce qui James semblait avoir apporté avec lui à partir du Royaume-Uni, ce fut une semaine qui était un avantage énorme à la campagne. PCQVP Australie exprime sa gratitude au secrétariat international sur son support de la campagne australienne. Sans doute, il ya des obstacles avant que l’Australie continue à se déplacer vers des normes mondiales, mais avec persistance, l’éducation et la conversation, nous créons le changement.

The PWYP blog section showcases the diverse views and experiences of PWYP members and partners around the world. All views and statements in this blog section represent those of the authors, and do not necessarily reflect those of Publish What You Pay.

css.php