Actualités: Comment pouvons-nous renforcer la voix de la société civile?

Isabella Kima

Les leçons tirées de la coalition PCQVP au Sénégal

Avec le soutien de la Fondation Ford, le secrétariat de PCQVP a collaboré avec les membres au Sénégal pour faire connaître et renforcer les capacités de la société civile, et afin de s’assurer qu’ils puissent participer à la mise en œuvre du processus de l’ITIE de façon plus efficace. Le projet tombe à point nommé puisque le gouvernement a lancé un processus de révision du droit pétrolier et gazier en raison de la découverte d’abondantes réserves de pétrole et de gaz.

Deux ans plus tard, alors que le projet se termine, le Coordonnateur Régional Afrique de l’Ouest Francophone de PCQVP Demba Seydi partage avec nous quelques points clés à retenir.

Qui a été touché à la suite de ce projet?

Un large éventail de citoyens a bénéficié des actions de sensibilisation et de renforcement des capacités. Ce sont entre autres les communautés directement impactées par l’extraction, les Parlementaires, les Elus locaux et les médias. En outre, en raison de nos efforts de sensibilisation, PCQVP Sénégal a accueilli plus de 25 organisations membres de la société civile, y compris des organisations de femmes et de jeunes, dans sa coalition à Saint-Louis, situé dans la zone côtière au nord-ouest du Sénégal où Cairn Energy et Kosmos Energy ont confirmé la découverte d’abondantes réserves de pétrole et de gaz.

Quels ont été les principaux résultats?
PCQVP Senegal For Foundation

Un résultat important du projet est que la coalition au Sénégal est maintenant en conformité avec les exigences de gouvernance des Groupes Multipartites de l’ITIE. Ils ont atteint ce résultat par l’élaboration et l’adoption d’un code de conduite, et par la conception d’un plan stratégique axé sur l’ITIE et basé sur la Vision 20/20 de PCQVP. La coalition a également contribué à faire en sorte que ses représentants au GMP soient redevables à l’ensemble de la société civile. En conséquence, la coalition a été vraiment impliquée dans le processus de validation, participant à toutes les réunions, y compris avec le Validateur Indépendant qui évalue les progrès d’un pays en vue d’une validation ITIE.

Par le renforcement de ses capacités, la coalition, en plus du Secrétariat de l’ITIE, a été en mesure de faciliter le partage des connaissances et des informations au sein des collectivités locales en organisant des foras communautaires dans toutes les régions extractives où les rapports ITIE 2015/16 ont été disséminés et discutés.

En outre, pour davantage informer sur les enjeux du secteur extractif, une association de journalistes spécialisés dans le secteur de l’extraction a été créée. Comme résultat de cette inclusion dans les activités de la coalition et des visites de terrain dans les régions extractives, divers emissions ont été réalisés pour la radio, la télévision et des plates-formes en ligne couvrant les activités extractives dans le pays. Cela a également contribué à renforcer la visibilité et le positionnement de la coalition en tant qu’acteur clé sur les questions liées à la gouvernance de l’industrie extractive au Sénégal.

Pour d’autres coalitions PCQVP envisageant un projet similaire, quels sont les points clés à considérer?
PCQVP Senegal For Foundation
  • Il est essentiel de considérer les activités qui favorisent l’engagement au niveau communautaire. Par exemple, la coalition au Sénégal a ciblé la collaboration au niveau de la base, pour que la société civile puisse véritablement être proche des communautés. Ils ont ainsi mieux mieux réussi à s’impliquer auprès d’elles et de comprendre leur point de vue sur les activités extractives.
  • Deuxièmement, il est important de concevoir des activités qui favorisent la participation des communautés touchées. Au Sénégal par exemple, les efforts ont porté sur le renforcement des connaissances et des capacités des communautés de Cayar et de Saint-Louis, car ces dernières dépendent fortement de la pêche, un mode de vie qui pourrait être menacé par l’extraction du gaz naturel découvert dans la région.
  • Et enfin, une approche inclusive est vitale. En plus d’inclure des médias et des groupes de femmes et de jeunes dans nos activités, la coalition a également axé ses efforts sur la promotion du dialogue afin de combler le fossé entre les communautés et les entreprises. Les activités de partage de connaissances et des informations ont été conçues de sorte à réduire les conflits entre les entreprises extractives et les communautés des communes de Rufisque et de Bargny, dans la région de Dakar qui abritent respectivement la SOCOCIM et la Centrale à Charbon.
  • css.php