Côte d’Ivoire - la transparence au niveaux des communautés (13/11/14)

Cas d’étude - L’information est le pouvoir, ou comment PCQVP Côte d’Ivoire apporte la transparence au niveau des communautés

C’est peut-être un cliché, mais il est toujours vrai que les ressources naturelles se révèlent plus souvent être une malédiction qu’une bénédiction pour les citoyens. C’est particulièrement le cas pour les communautés qui vivent près des sites d’extraction. Non seulement elles voient rarement les retombées des richesses générées par les projets extractifs, mais elles souffrent de tous les inconvénients de vivre près d’un tel site : pollution, déplacement, perte des terres et de leurs moyens de subsistance, conflits et plus encore. Elles n’ont pratiquement pas leur mot à dire sur la façon dont ces projets sont gérés, la plupart des décisions — sinon toutes — sont négociées entre le gouvernement et la société. Quand il s’agit de collaboration, les communautés viennent souvent après-coup.

Les communautés connaissent deux difficultés qui vont de pair — une détérioration de leurs conditions de vie et un processus de perte de pouvoir comme elles perdent le contrôle de leur environnement. Un manque d’information et de communication, associé à des attentes divergentes, exacerbe une situation déjà tendue et les communautés se tournent souvent vers l’action directe — des barricades ou des manifestations par exemple — pour faire entendre leur voix. Ces actions directes attirent l’attention, mais elles ont rarement pour résultat des changements positifs pour les communautés. Le plus souvent, ces communautés sont victime de répression et de violences à cause de leurs actions.

Le tableau est sombre. Alors que peut faire une campagne telle que Publiez Ce Que Vous Payez ? Mettre l’accent sur la transparence des recettes peut, c’est sûr, diminuer la corruption et la mauvaise gestion des ressources naturelles, afin que les citoyens profitent enfin de l’extraction. Mais que peut-on faire pour les vies que ces communautés mènent actuellement dans les pays riches en ressources naturelles ? Où la transparence et la responsabilité entrent-elles en jeu ?

Augmenter l’ouverture et la transparence au niveau local peut faire beaucoup. Pour Publiez Ce Que Vous Payez Côte d’Ivoire, travailler directement au niveau local a quatre grands objectifs : réduire les conflits, renforcer le pouvoir de négociation des communautés, renforcer la crédibilité des communautés en tant que partie prenante et créer une plateforme grâce à laquelle les citoyens peuvent s’engager.

Ce cas d’étude examine comment PCQVP Côte d’Ivoire a cherché à soutenir les communautés extractives en installant des comités PCQVP composés de citoyens locaux ; le cas d’étude se pose surtout sur les expériences de Jacqueville, région productrice de pétrole et de gaz en Côte d’Ivoire.

css.php