News: Arrestation d’Ali Idrissa le jour de la visite de F. Hollande au Niger

** Mise à jour vendredi soir ** – Tous les membres de la société civile ont été libérés, mais seront convonqués auprès d’un juge cette semaine. Nous demeurons vigilant.

** Mise à jour 15:15 ** – M. Ali Idrissa a été libéré ce matin mais les autorités en charge lui ont indiqué de se préparer à une nouvelle interpellation qui pourrait intervenir après le départ du Président François Hollande, actuellement en visite au Niger. Les chefs d’accusation présentés à son encontre restent à ce jour inconnus.

Les autres membres de la société civile (noms ci-dessous) arrêtés ce matin n’ont pas été libérés et demeurent à l’école de police.

Mme Naomi Stansley (ROTAB), Mr Maikoul Zodi (ROTAB), Halidou Mounkaila (Membre CA ROTAB), Mr Mato (MPCR), Boubacar illiassou (Rotab), Yaou (Gardien siege ROTAB), Bozari Boubacar (GREN), Ibrahim Naimayou

** Mise à jour 09:50 ** – Mme Ousmane Naomie, Mme Solli Ramatour et une dizaine de membres du ROTAB viennent également d’être arrêtés à Niamey ce matin

Publiez Ce Que Vous Payez et Oxfam France condamnent l’arrestation de M. Ali Idrissa, coordinateur de PCQVP Niger et du Rotab. M. Idrissa a été arrêté à son domicile par la police nigérienne à 04h00 ce matin. L’interpellation fait suite à une conférence de presse hier, lors de laquelle M. Idrissa avait abordé le partenariat, récemment renouvelé, entre AREVA et le Niger, ainsi que la visite du Président François Hollande en Afrique de l’Ouest. M. Idrissa avait appelé AREVA à respecter les lois du Niger et il a dénoncé certains aspects de la relation France – Niger comme étant néo-coloniale. M. Idrissa avait été brièvement arrêté hier, immédiatement après la conférence, avant d’avoir été relâché le même jour.

Le Président François Hollande devrait être à Niamey aujourd’hui dans le cadre de sa visite en Afrique de l’Ouest.

Ali Idrissa est le coordinateur du ROTAB et de PCQVP Niger et a longtemps fait campagne sur les questions de transparence dans le secteur extractif. Il a récemment mené une campagne, en partenariat avec Oxfam, pour que le Niger obtienne un accord équitable et un montant juste pour son uranium, dans le cadre des renégociations entre AREVA et le Niger. Il a été nommé homme de l’année du Niger en 2013 ainsi qu’une des 100 personnes les plus influentes en Afrique. Le Niger met en œuvre l’ITIE (Initiative pour la Transparence dans les Industries extractives) et avait consacré le principe de la transparence de ses ressources naturelles dans sa constitution de 2010.

Publiez Ce Que Vous Payez appelle le gouvernement du Niger à libérer immédiatement, sans conditions, Ali Idrissa et à respecter la liberté d’expression et d’association de la société civile. Oxfam France appelle François Hollande à faire de la libération immédiate d’Ali Idrissa une priorité de sa visite au Niger, et à remettre les questions de libertés d’expression et d’association au cœur de son dialogue avec les autorités nigériennes.

Contacts média :

Alice Powell, PCQVP International – apowell@publishwhatyoupay.org – 00 44 7789 281 549

Laurence Veyne, Oxfam France – lveyne@oxfamfrance.org – 06 51 15 54 38

css.php